Des jumelles meurent en même temps ... après avoir été vaccinées !


Depuis plusieurs années les voix s’élèvent à travers la planète pour dénoncer les inconvénients de la vaccination ... sujet très controversé, puisque les vaccins sont censés protéger contre les maladies.

Pourquoi certaines personnes refusent littéralement de vacciner leurs enfants ? Cette histoire pourrait nous donner un début d’explication : 2 jumelles meurent en même temps après avoir reçu leur vaccin contre la polio…

Il est clair que les vaccins ont aidé dans la prévention des maladies.
Néanmoins, il semblerait que ces mêmes vaccins soient à l’heure actuelle responsables de beaucoup d’effets secondaires.
Comme pour le cas de ses deux jumelles âgées d’environ 4 mois, dont les parents estiment que leurs morts dramatiques est liées aux effets secondaires de la vaccination.

Décès simultané :
En décembre 2015, Lunesh et Hemalata, un couple de Bapujinagar (Turquie), avaient emmené leurs fillettes au Centre de Santé Bruhat Bangalore Mahanagara de Bapujinagar.
Les deux nourrissons y avaient été transportées dans le but de recevoir les doses du vaccin polio.
Mais malheureusement, elles sont mortes peu de temps après.

Deux jours avant leur mort, les 2 filles jumelles avaient reçu leur deuxième dose de vaccin antipoliomyélitique oral, le DTCa, ainsi que leur première dose de vaccin contre l’hépatite B.
Le lendemain, elles ont eu une fièvre importante et reçurent une cuillère à café d’acétaminophène.

PubMed indique que des filles jumelles, âgées de 3 mois et demi, ont été découvertes mortes par leur mère dans leur berceau, toutes les deux étant allongées sur le dos.
Les deux fillettes étaient en parfaite santé et n’avaient eu aucun incident médical grave.

Les parents en ont conclus que ce sont les vaccins qui étaient responsable de leur mort ...

Les parents ont également déposer plainte auprès de la police en déclarant que « c’était la vaccination contre la polio qui avait conduit leurs deux enfants à la mort ».

Malgré l’enquête judiciaire, l’évaluation parentale, les résultats de l’autopsie macroscopiques et microscopiques, ainsi que l’analyse toxicologique n’ont pas pu déterminer la cause réelle du décès.

Du fait que ce cas était très rare, les résultats des examens furent transmis à l’Institut de médecine légale, ainsi qu’au Ministère de la Justice à Istanbul.
Le Conseil a statué que les données dont il disposait étaient compatibles avec un cas de Mort Subite du Nourrisson.

Il est particulièrement difficile que les autorités admettent que les vaccins ont été responsables du décès de ces petites filles. D’autant plus que les jumelles ne souffraient d’aucune forme de maladie menaçant leur vie avant leur vaccination.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :