EXCLU : les conversations téléphoniques entre BFM TV et les terroristes ... (format vidéo)


La chaîne française BFM TV a eu des contacts avec deux des terroristes djihadistes cernés à Dammartin-en-Goële et à Paris.
Chérif Kouachi s’est revendiqué d’Al-Qaïda « au Yemen » tandis qu’Amédy Coulibaly, qui a reconnu ses contacts avec les frères Kouachi, se revendique de « l’Etat Islamique ».

BFM TV a d’abord appelé l’imprimerie CTD où Said et Chérif Kouachi étaient bloqués à Dammartin-en-Goële, cernés par les unités spéciales de la gendarmerie et de la police françaises.

Vers 9h30, la rédaction de la télévision française a eu un contact avec Chérif Kouachi. Ce dernier a eu le temps d’expliquer qu’il avait été « financé par l’Imam Anwar Al-Awlaqi » et qu’il était attaché à « Al-Qaïda au Yemen ». La communication a alors coupé.

Vers 15h00, la rédaction de BFM TV a reçu un appel de la part du troisième djihadiste impliqué dans l’attentat contre la rédaction de Charlie Hebdo ce mercredi 7 janvier.
Amédy Coulibaly, retranché dans une épicerie casher de la Porte de Vincennes à Paris, a alors accepté une interview avec un journaliste.

L’extrait n’a été dévoilé qu’après le décès confirmé des trois terroristes recherchés ...

Coulibaly, 32 ans, s’est revendiqué de « l’Etat Islamique » et affirme avoir reçu « des instructions du Califat ». Il a clairement établi un lien avec les frères Kouachi ...

"On s’est synchronisé pour les opérations. Enfin, pour le départ, pour commencer à Charlie Hebdo ", explique-t-il, sans crainte dans la voix. " J’ai 16 personnes avec moi, dont des enfants. (…) Il y a quatre morts ", a-t-il déjà avoué.

Le preneur d’otages a également affirmé qu’il avait réalisé ses massacres « pour défendre les musulmans opprimés », et qu’il s’était retranché dans l’épicerie casher car « il est juif ».

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :