Kim Kardashian révèle COMMENT elle a déjà PERDU 8 KILOS après son accouchement


Dix jours après avoir accouché de son deuxième enfant, Kim Kardashian tente désespérément de perdre le poids accumulé au cours de sa grossesse.

La maman de North (2 ans) et Saint (10 jours) a partagé une vidéo en direct de son application payante ce lundi (14 décembre).

kim-kardashian-revele-comment-elle-a-deja-perdu-8-kilos-apres-son-accouchement

"Au départ je pesais 59 kilos et j'en ai pris 27 donc ça fait 86 au final. 86... J'ai manqué de mourir", a précisé celle qui ne pourra plus avoir d'autres enfants, au risque de mettre sa vie en danger, après deux grossesses compliquées.

"Tu es beaucoup mieux comme ça", a assuré l'ancien champion olympique de décathlon, tandis que Kim se targuait d'avoir déjà perdu un peu de poids grâce à l'allaitement, et des complètements alimentaire d'un genre particulier.

Elle a décidé de manger son placenta sous forme de pilules

La fille de Kris Jenner a opté pour une technique pour le moins originale afin de booster son métabolisme et sa perte de poids puisqu'elle a révélé sur son blog qu'elle mangeait son placenta depuis la naissance de son fils.

"Je le fais lyophiliser et ensuite je l'avale sous forme de gélule, ce n'est pas comme si je le faisais frire comme un steak pour le manger - même si certaines personnes le font", écrivait-elle sur son blog.

"Pendant ma grossesse j'ai entendu beaucoup de mères en parler et je me suis dit, pourquoi ne pas essayer", a-t-elle rajouté postant une photo des cachets en question sur son compte Twitter.

"J'ai eu de bons résultats, j'ai beaucoup plus d'énergie et aucun signe de dépression post-partum. Chaque fois que j'avale une pilule, je ressens un surplus d'énergie et je me sens bien et en bonne santé. Je le recommande vraiment à quiconque l'envisage", s'est-elle enthousiasmée. Une belle revanche pour celle qui souffrait d'une insertion du placenta dans le myomètre, une malformation qui aurait pu lui causer de graves complications.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :