KOH-LANTA : Céline revient sur son élimination et tient à METTRE les choses AU CLAIR !


Le comportement de Céline a pu surprendre ce soir, vendredi 19 février 2016, lors du second épisode de Koh-Lanta.

Elle s'en explique sans langue de bois, et n'hésite pas également à pointer du doigt la stratégie de certains de ses équipiers.

koh-lanta-celine-revient-sur-son-elimination-et-tient-a-mettre-les-choses-au-clair

La candidate répond aux questions de Télé-Loisirs :

Après l'épreuve de confort perdue, menée avec Lolo, il y a eu une sorte d'incompréhension. Pourquoi avez-vous soutenu au début que vous étiez arrivées sur la plage en même temps ?

Céline : Quand on est dans l'action, quand on vient de vivre une épreuve, ce sont des moments qui sont très forts, et on se déconnecte du reste. Et on a du mal à prendre du recul sur ce qui vient de se passer. J'étais vraiment dans mon truc. Ce n'est pas de la mauvaise foi de ma part, parce que j'étais à fond. Je pense tout de même que Lolo a un peu exagéré en disant qu'elle m'avait attendue tout au long de l'épreuve. Et c'est là où je n'étais pas trop d'accord en fait.

Vous n'avez pas eu cette réaction en craignant une potentielle sanction lors du conseil ?

Non, c'est faux. Parce que j'ai dit immédiatement à Denis Brogniart que si mon équipe avait perdu ce jeu, c'était à cause de moi.

Pensiez-vous que ça allait prendre de telles proportions sur le camp ?

Pas du tout. Je pense avoir un tempérament qui fait que je tourne la page. Je positive. Quand j'ai vu la tournure que ça prenait, je me suis dit que c'était Lolo qui se mettait vraiment en danger.

Vous ne cherchiez pas une protection de sa part en réalité ?

Je n'ai pas besoin des autres pour me protéger.

Vous étiez relativement discrète dans ces deux premiers épisodes…

Je le suis un peu dans la vie, mais je pense que le montage a été fait pour me montrer ainsi. J'ai fait plein de choses notamment au moment du premier épisode que je n'ai pas vues à l'antenne. Mais en tout cas, je me reconnais bien. Je ne suis pas quelqu'un d'exubérant.

Quel était votre objectif ?

Je rêvais de monter sur les poteaux. Mais je n'ai pas de regrets, pour moi, c'était une expérience positive.

Qu'est-ce qui manque aux jaunes à ce stade de l'aventure ?

De la force physique. C'est évident. Il suffit de nous comparer avec les rouges. Mais je pense que Wendy a eu une stratégie très bonne, très fine, à savoir de constituer autour d'elle une équipe plutôt faible pour pouvoir nous jeter comme des pions lors des conseils. Je la félicite. C'est une super stratégie. Personnellement, je n'aurais jamais pu la mettre en place, parce que je n'ai pas ces valeurs-là.

Elle est donc la plus grande stratège des jaunes ?

Oui, je pense. Avec Pascal, aussi.

Lire la suite de l'interview sur Télé-Loisirs

 

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :