Les enfants d’une école de Montargis privés de père Noël à la demande de familles musulmanes


L’école maternelle du Grand-Clos, à Montargis, dans le Loiret, a déprogrammé la visite rituelle du Père Noël dans les classes sous la pression de certains parents musulmans.

Chaque année, des familles menacent de boycotter l’école, le jour de la visite du Père Noël , déclare l’adjoint au maire de Montargis. Cette année, ils ont gagné, la directrice a cédé.

La directrice a beau soutenir que la décision est d’ordre économique, force est de constater que c’est toujours pour les fêtes traditionnelles que l’argent manque ... D’ailleurs le maire, très remonté, démentira, et affirmera que l’argent pour le père Noël ne manque pas.

« La directrice m’a expliqué qu’elle ne voulait pas se faire taper sur les doigts par certaines familles ...», a dit une maman d’élèves au journal le Parisien.

Les autres enfants devront apprendre à vivre sans le père Noël, sans les sapins de Noël, sans les décorations de rues et sans les marchés de Noël, qui se transforment peu à peu en « marchés d’hiver ».

Qui se souvient encore que les vacances d’hiver s’appelaient officiellement vacances de Noël ?


REBONDISSEMENT DES AUTORITÉS (source LePoint)

La visite du Père Noël, qui avait été annulée dans une école maternelle de Montargis (Loiret) afin de "respecter les diverses croyances", a finalement été reprogrammée, a-t-on appris auprès du maire de la commune.

"Il n'est pas question de céder aux pressions. Tous les enfants auront le droit à leur Noël".

La venue du Père Noël dans l'école maternelle du Grand-Clos est désormais fixée au 20 décembre prochain. "La mairie sera présente ... la polémique est close".

Les parents de l'école se sont émus de cette annulation, qui aurait été justifiée par la directrice par le besoin de "respecter les diverses croyances", a expliqué l'adjoint au maire en charge des affaires scolaires de Montargis, Jean-Paul Fonteneau.

"Renseignement pris auprès de l'ancienne directrice (partie récemment), les années passées, une dizaine de parents boycottaient la journée de visite du Père Noël", a-t-il précisé. La nouvelle directrice aurait alors pris l'initiative d'annuler la visite.

"Nous insistons : il n'y a aucun caractère confessionnel" dans cette visite du Père Noël, a souligné M. Fonteneau, qui a demandé un "respect des libertés".

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :