Nabilla s'est présentée en femme battue face au juge : les internautes se mobilisent #FreeNabilla


Après avoir affirmé que son petit ami Thomas Vergara et elle-même avaient été attaqués par trois personnes en descendant d'un taxi, puis avoir soutenu que le jeune homme s'était lui-même enfoncé le couteau dans le ventre, Nabilla Benattia change une fois encore de version.

Devant les juges, elle a avancé la légitime défense, arguant qu'elle avait été violentée par Thomas. Ainsi, d'après RTL, Nabilla aurait raconté sa "peur de mourir" lorsque Thomas Vergara était sous l'emprise de terribles colères qui l'amènent à la battre. Les événements du 6 novembre seraient survenus, selon elle, à la suite d'une énième dispute.

Un revirement qui semble ne pas convaincre les juges du parquet de Nanterre qui ont mis en examen la jeune starlette pour "tentative d'homicide volontaire".

Une ultime tentative qui cadre mal avec les propos que tenait il y a quelques jours encore la starlette de télé-réalité quand elle évoquait pour Le Point son amour pour son compagnon. "Thomas, c'est l'homme de ma vie", lâchait-elle alors, ajoutant : "Je ne pourrais jamais le lâcher, c'est impossible..."

Craintes pour la sécurité de Nabilla en prison

Écrouée dans la nuit de samedi à dimanche, Nabilla a été placée à l'isolement dans la prison des femmes de Versailles. Les enquêteurs craignent qu'elle tente de se suicider, mais également qu'elle soit victime de règlements de comptes ou de pressions psychologiques de la part des autres prisonnières de l'établissement. Elle fait donc l'objet d'une surveillance particulière.

Nabilla, victime d'une injustice pour ses fans : il demandent sa libération #FreeNabilla

La détention provisoire de Nabilla ne plaît pas à tout le monde. Certains de ses fans demandent même sa libération sur Twitter via le hashtag #FreeNabilla.

Reste à savoir si la mobilisation des twittos permettra à la bimbo de retrouver sa liberté. En attendant, voici un petit florilège des meilleurs messages de soutien.

 

 

 

 

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :