RÉVÉLATIONS : Omar Sy, Jamel Debbouze, Kev Adams, Jean Dujardin... quels sont leurs VRAIS salaires ?


Alors que Dany Boon était eu cœur d'une polémique sur les salaires des acteurs, force est de constater que ces derniers ont revu leurs exigences à la baisse.

Découvrez quels sont les acteurs les mieux rémunérés ...

revelations-omar-sy-jamel-debbouze-kev-adams-jean-dujardin-quels-sont-leurs-vrais-salaires

En 2013, Dany Boon était au cœur d'une polémique. La raison ? Son cachet beaucoup trop élevé . Il aurait alors perçu 10 millions d'euros pour Supercondriaque .
Face à la polémique, le CNC (Centre National du Cinéma) a sévi. Ainsi, depuis janvier 2015 les aides publiques ne sont accordées qu'aux films plafonnant leurs cachets.

"Pas plus de 600 000 euros pour un budget inférieur à 4 millions, pas plus de 900 000 pour les films à 10 millions d'euros", écrit Le Parisien .

Dans une grande enquête, nos confrères révèlent les salaires des acteurs phares de cette année.
Omar Sy , Dany Boon, Kev Adams auraient ainsi respectivement perçu 1,8 million et 1,5 million d'euros pour leurs derniers films.
S'ils ont accepté de revoir leurs cachets à la baisse, les comédiens ont tout de même négocié un bonus.
Celui-ci s'opère sur les places achetées.

"Je négocie un cachet moins important mais avec des bonus - 10 ou 15 centimes par ticket au-delà d'un million d'entrée - car si le film marche bien, ils gagneront beaucoup plus au final", confirme un agent artistique au Parisien.

"Habitué à dépasser le million d'euro, Jean Dujardin s'est contenté de 400 000 euros pour Un + Une", rapportent nos confrères.

Même chose pour Kad Merad qui pour Bis n'a "réclamé que 300 000 euros, avec un pourcentage sur les recettes".

Vincent Lindon a également fait un gros effort. Il a en effet accepté de jouer dans La loi du marché pour "beaucoup moins de 100 000 euros", assure le réalisateur, alors qu'il pourrait exiger 500 000 euros.

Du côté des humoristes de renom, c'est pareil ...

"L'époque où les stars du stand up comme Gad Elmaleh ou Franck Dubosc exigeaient un million d'euro pour des comédies au scénario indigent est bien fini", explique un autre agent.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :