Seal, la véritable histoire de ses cicatrices...


Artiste hautement charismatique — qui ne fait pas ses… 45 ans, déjà ! — et voix puissante et suave reconnaissable entre toutes, Seal, qui s'est clairement engagé avec Obama (au point de vouloir se faire passer pour lui) n'a pas fini de nous surprendre.

C'est le cas d'un point de vue musical, avec la sortie, au début du mois, de son fantastique album de reprises éloquemment baptisé Soul, — il est venu le présenter à la Star Academy — où le Britannique né au Nigéria revisite onze standards de la soul, de Sam Cooke à Jerry Butler, en passant par James Brown…, il est d'ailleurs N°1 du top ten en France cette semaine !

seal-la-veritable-histoire-de-ses-cicatrices

Et d'un point de vue personnel, Seal, en dépit de sa notoriété mondiale et de son union éminemment médiatique avec le supermodel Heidi Klum, a réussi l'exploit de conserver l'histoire de l'origine des cicatrices qui marquent son visage jusq'au… printemps dernier.

Des marques cutanées qui avaient jusqu'alors alimenté les thèses les plus fantaisistes — à la limite de la légende urbaine (Scarifications rituelles ? Morsures de loup ? Accident de la route ? Bagarre en portant des lunettes ?!).

Seal a dévoilé lui-même l'explication, lors d'un concert caritatif, le Lupus L.A. Orange Ball, donné à Beverly Hills en mai dernier — un événement au profit de la recherche contre le Lupus (Lupus érythémateux disséminé), maladie systémique rare et difficile à expliquer, avec des atteintes articulaires ou musculaires, des manifestations cutanées, des atteintes rénales.

Dans le cas de manifestations cutanées, le Lupus est globalement de moindre gravité qu'en l'absence d'atteinte à la peau — à condition d'éviter les expositions au soleil.

Au cours de ses remerciements au public, à la fin de la performance, il a discrètement glissé qu'il souffrait de cette maladie depuis plus de vingt ans.

Le Lupus Research Institute a d'ailleurs annoncé qu'une bourse de recherche au nom de Seal avait été mise en place et servirait à financer divers projets liés au lupus.

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :