Sondage : les étudiantes sont beaucoup plus "crades" que les garçons !


C’est une surprise et pourtant les chiffres sont là pour le prouver. Au Royaume-Uni, 61% des étudiantes avouent avoir retourné la petite culotte qu’elles avaient déjà portée. Du côté des garçons, la proportion chute à 45% quant à une pratique analogue.

Bien que ce soit moins de la majorité, cela n’est guère glorieux.

La gent féminine est-elle plus honnête que son pendant masculin ? L’information, relayée par le tabloïd «Metro» ne le dit pas. Elle émane d’un sondage réalisé auprès de 1005 jeunes gens à travers le pays par une société de laverie automatique.

Tout le monde renifle ses dessous

L’enquête révèle que les Britanniques sont vraiment fâchés avec leur machine à laver.

74% des filles, contre 55% des étudiants, vont parfois repiquer un sous-vêtement dans le panier à linge sale.

Le manque d’hygiène va de pair avec la paresse. Ainsi quel que soit le sexe, ils préfèrent parfois acheter des habits neufs plutôt que de passer à la buanderie. Le taux est de 64% chez les nanas et 63% chez leurs compères.

La grande majorité a recours à son odorat pour évaluer le degré de propreté d’un caleçon ou d’un string: 79% des hommes, 82% des femmes.

Les nantis sont cracra

L’appartenance à une classe sociale supérieure n’est pas un gage de discipline.

En effet, les éléments les moins assidus à la lessive se trouvent sur les campus chics: 90% des inscrits à Cambridge et 69% à Oxford.

Les facultés davantage fréquentées par la classe ouvrière affichent de meilleur score: 48% des étudiants de Bristol et 39% d’entre eux à Sheffield.

Source : Metro (en)

Commentez sur Facebook

Ailleurs sur le Web ...

X
... sur les réseaux :